Le mouvement jeu

Mes explorations autour du corps m’emmènent vers le jeu et la joie. Dans le dernier format en ligne que j’ai créé (Retour au Corps) et dans les cours de Mouvements en Conscience en présentiel, je propose de plus en plus de mouvements libres qui ressemblent à des jeux. Les participantes me témoignent combien ce genre d’espaces sont rares en tant qu’adulte et elles ont été étonnées des bienfaits ressentis après de telles pratiques.


Pour moi, le mouvement est médecine. C’est-à-dire que la mise en mouvement de notre corps est un excellent moyen de se sentir bien, de réguler des déséquilibres, de ramener de la vitalité, de faire circuler certaines émotions ou encore de transformer une expérience difficile qui aurait été intellectualisée pour la transcender.

C’est dire combien j’aime le mouvement et combien j’ai toute confiance en la sagesse de nos corps.



Je crois que du fait de ma formation initiale de kiné, j’ai d’abord rencontré le mouvement rééducatif. Celui qui s’applique aux personnes qui ont mal quelque part. Celui qui s’appliquait à moi aussi qui avait mal partout. Quand j’ai commencé à transmettre ce qu’à l’époque j’appelais Gym Posturale, il y avait une forme de rigidité. Je n’étais pas là pour rigoler mais bien pour rééduquer les gens à se tenir mieux, à se sentir bien.

Et j’ai tellement appris de ces heures de transmission. J’ai appris à m’adapter, à écouter. J’ai compris qu’aucun corps n’était le même et que croire qu’il était possible de transmettre LE mouvement juste n’était pas cohérent.

Ma rencontre avec ce que j’appellerai le mouvement thérapeutique s’est faite grâce aux pratiques somatiques et aux chaînes musculaires et articulaires GDS. J’ai commencé à sentir le lien entre le corps et les émotions. J’ai énormément expérimenté pour sentir en moi ce que venait libérer tel mouvement, quelle émotion recirculait après tel autre. J’ai aussi pris appui sur tous les mouvements que j’enseignais avant en leur apportant un niveau de lecture supplémentaire.

C’est comme si un mouvement que j’utilisais autrefois juste pour rééduquer le corps avait en fait plein de couches d’oignons et que je découvrais que, guidé différemment, il pouvait aussi refaire circuler l’émotionnel et l’énergétique.

C’est l’enseignement que j’appelle Mouvements en Conscience et qui est à l’origine de tout ce que je vous propose aujourd’hui.



Comme je ne m’arrête jamais de pratiquer et d’explorer (oui le mouvement est une passion comme une autre !), j’ai rencontré récemment le mouvement plaisir grâce à la danse contemporaine.

Celui du jeu, celui où on rit, où on apprend à s’en foutre du regard de l’autre et où on adoucit le regard qu’on a sur nous-même.

Là encore, pas de table rase. Les mouvements transmis auparavant sont juste enrichis d’un niveau de lecture supplémentaire.

Le corps est préparé grâce aux mouvements en conscience guidés. Il est libéré de ses tensions qu’elles soient physiques ou émotionnelles. J’amène l’autre à découvrir de nouveaux chemins possibles d’expression corporelle. Et puis place aux mouvements libres, aux jeux, à la musique.

C’est comme si le mouvement rééducatif puis thérapeutique trouvait son sens, sa direction. Il existe pour permettre ensuite aux personnes de jouer, de prendre plaisir à bouger leur corps.

J’ai l’impression qu’avec cette nouvelle couche d’oignon, on revient à quelque chose d’essentiel.




Mon expérience personnelle dans cette direction a amené beaucoup de changements dans ma manière de voir la vie et de la traverser. Et, chaque fois que je vois les participantes de mes cours se laisser prendre au jeu, je suis très émue de découvrir leur corps s’exprimer selon un mouvement unique qui n’appartient qu’à elle. Leur signature corporelle. Signature qui évolue dans le temps plus le corps se libère.

J’ai hâte les prochains mois de découvrir quelle autre merveille mon corps veut bien me dévoiler !


Une chose est sûre je vais laisser de plus en plus ces espaces de jeux prendre de la place dans mes prochaines transmissions.